Accueil>Articles>Formation des enseignants au préscolaire et au primaire - Partenariat novateur pour contrer la pénurie de main-d'œuvre

Formation des enseignants au préscolaire et au primaire – Partenariat novateur pour contrer la pénurie de main-d’œuvre

Publié le 28 mai 2020

Afin de contrer la pénurie de main-d’œuvre chez les enseignants au préscolaire et au primaire, l’Université TÉLUQ et l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) concluent un accord-cadre pour trouver des solutions visant le développement des compétences des personnes ayant déjà un baccalauréat et qui désirent obtenir un diplôme leur ouvrant la voie vers une carrière en enseignement. Qui plus est, ces deux constituantes du réseau de l’UQ possèdent une vaste expertise dans le domaine de la formation à distance.

L’Université TÉLUQ, par l’offre du diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en éducation préscolaire et enseignement primaire, et l’UQTR, avec son savoir-faire et son expérience dans la formation donnant accès au brevet d’enseignement dont la maîtrise en enseignement au secondaire, s’associent dans le cadre d’un partenariat novateur. Cette entente fait partie des projets inédits financés à l’automne 2019 par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). Elle mobilise les expertises des deux universités afin de collaborer au développement d’un programme de grade de deuxième cycle qui sera offert à distance.

« Ce DESS vise à soutenir les enseignants non légalement qualifiés pour qu’ils acquièrent, notamment, les outils pour mettre en place les stratégies pédagogiques les plus efficaces dans leur classe afin de garantir aux élèves un enseignement de qualité. La mise en place de ce programme représente une première étape vers l’offre d’une maîtrise qualifiante en éducation préscolaire et en enseignement primaire sur tout le territoire québécois. Sur la base de la formule validée à la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys dans le cadre d’un projet pilote, ce programme de maîtrise reposera sur l’instauration de partenariats avec les milieux de pratique pour permettre un déploiement à large échelle », explique Marc-André Carle, directeur de l’enseignement et de la recherche à l’Université TÉLUQ.

Pour sa part, Adel Omar Dahmane, doyen des études à l’Université du Québec à Trois-Rivières, mentionne que « ce nouveau programme permettra aux candidats admissibles d’accéder plus rapidement à une carrière en enseignement et ainsi de répondre aux besoins qui se font de plus en plus urgents dans de nombreuses écoles du Québec. Pour l’UQTR, il pourrait également constituer un premier pas vers le développement d’un programme de deuxième cycle destiné à former des enseignants au préscolaire et au primaire ».

Référence AMEQ